La forêt de la Reine

Située au sud de la plaine de la Woëvre, la forêt de la Reine doit sa réputation aux nombreux étangs qu'elle héberge.

Le massif de la forêt de la Reine abrite de très nombreux oiseaux forestiers comme le gobe-mouches à collier et les six espèces de pics de Lorraine. L'autour, la bondrée et le milan royal sont bien représentés ainsi que le faucon hobereau et le busard des roseaux aux abords des plans d'eau.

Les étangs ne présentent pas tous le même intérêt et leur accès est compliqué par le fait qu'ils sont pratiquement tous privés. Toutefois, l'observation des oiseaux reste toujours possible depuis le bord des chemins et des routes qui les bordent. Respectez systématiquement les interdictions de circulation en voiture.

Les étangs les plus intéressants sont l'étang de Rangeval, l'étang de la Mosée, l'étang Romé et le Neuf étang de Raulecourt. Le neuf étang de Boucq situé au sud de la forêt possède une immense roselière digne d'intérêt. Une petite population de butor étoilé se reproduit sur ces plans d'eau forestiers. De nombreux canards y nichent également (milouin, chipeau, morillon, colvert). Les prairies situées aux lisières de la forêt sont des lieux propices à l'observation du chat forestier.

Les étangs privés situés autour de Bouconville et tout particulièrement ceux de Maux-la-Chèvre et Wargévau accueillent de nombreux canards.

  • Valid XHTML 1.0 Transitional
  • Level Triple-A conformance icon, W3C-WAI Web Content Accessibility Guidelines 1.0